Changement de travail : ce qu'il faut prévoir sur le plan de l'immobilier

Dans le cas d’une mutation, ou si vous changez d’employeur et que vous partez vous installer dans une nouvelle ville, les changements à venir sont nombreux. Lorsque l’on change de région, de nouveaux défis s’annoncent, tant sur le plan personnel que professionnel. Au milieu de tous ces chamboulements, la question de l’immobilier ne doit pas être négligée. Que faire de votre logement actuel, notamment si vous en êtes propriétaire ? Voici nos conseils avec un calendrier qui peut vous aider à bien planifier les événements à venir.

move-2481718_640.jpg

Changer de travail : les grandes étapes du déménagement

J-3 mois avant le déménagement

A une centaine de jours du déménagement, le moment est venu de vous lancer dans l’organisation concrète. Prenez contact avec un déménageur, ou commencez à réfléchir à la meilleure solution pour vos meubles et vos affaires personnelles. Il est nécessaire de réserver bien en amont des camions de déménagement ou de faire appel à des professionnels pour comparer et choisir la meilleure proposition. Il existe des prestations complètes (et plus chères) qui intègrent la protection des meubles et objets, le transport et leur déballage. Les offres basiques se limitent au transport, et c’est à vous de protéger tous vos biens.

Si vous êtes en location, il faut notifier votre souhait de déménager à votre propriétaire bailleur. Conformément à l'article 15 de la loi n°89-462 du 6 juillet 1989, le préavis est réduit à un mois et court à compter du jour de la réception de la lettre recommandée en cas de mutation. Vous pouvez donc attendre le dernier mois avant d’entamer cette démarche (uniquement pour un licenciement ou une mutation), mais nous vous recommandons de la lancer en amont si vous avez déjà connaissance de la date exacte de votre déménagement.

Si vous êtes propriétaire, il est impératif de trancher votre décision : revente ou conservation du bien.

  •  Si vous décidez de conserver le bien, vous pouvez envisager la mise en location. Il faut dans ce cas mobiliser les services d’une agence immobilière, ou vous lancer vous-même à la recherche des futurs locataires.
  • Si vous songez à la revente, un délai de 3 mois a toutes les chances d’être trop court pour permettre la vente effective. Des premières visites à la signature d’un compromis de vente jusqu’à la validation de l’acte authentique, il n’est pas rare d’observer ce délai de 3 mois ou plus. Alors pas de temps à perdre !

Que vous conserviez ou non le bien, vous risquez d’avoir une « double mensualité » avec votre crédit en cours et un loyer pour vous loger à nouveau. Pour éviter cela, songez aux options liées à votre crédit immobilier qui peuvent vous aider à réduire vos efforts financiers. Il est souvent possible de mettre en pause un crédit (pour 3 ou 6 mois) ou de moduler à la baisse le montant des mensualités. Autant de solutions qui peuvent vous soulager en pleine période de changements, et alors que les frais nécessaires à avancer sont nombreux.

J-2 mois avant le déménagement

Deux mois avant le déménagement, lancez-vous dans les cartons ! Avant de mettre en boite tout ce qui traine chez vous, profitez-en pour faire du tri ! Un déménagement est LA bonne occasion pour donner (pensez aux associations qui collectent les vêtements dont vous ne voulez plus). Vendez certains objets ou meubles que vous ne voulez pas embarquer avec vous ! Une alternative existe et consiste à louer un box dans lequel vous pourrez stocker ce qui ne voyagera pas avec vous. Pour un coût limité, vous pouvez conserver des biens avec une valeur sentimentale ou des meubles que vous ne pourrez pas réutiliser, notamment si vous déménagez pour un nouveau logement plus petit.

Si vous n’aviez pas encore décidé de l’avenir de votre logement dont vous êtes propriétaire, l’échéance se rapproche ! A deux mois de votre déménagement, il est impératif de prendre votre décision.

  • Pour une conservation de votre bien et sa mise en location, tout est encore possible. Vous pouvez trouver rapidement des locataires, en particulier pour un appartement ou une maison bien situés.
  • En revanche, pour une revente, il vous faudra sans doute obligatoirement faire confiance à un professionnel de l’immobilier. Lorsque vous ne serez plus là, qui va se charger des visites ? Qui va recevoir les clients potentiels ? A moins d’avoir des membres de la famille ou des amis capables de prendre le relai, pensez à l’appui d’un professionnel. Il serait dommage d’avoir des demandes de visites que vous ne pouvez pas honorer…

Sachez que le crédit immobilier en cours reste dû, même si vous changez de logement et que vous n’occupez plus votre résidence principale. A moins de demander une pause dans votre crédit ou un report de mensualités - comme nous l’avons déjà évoqué – vous devez continuer le remboursement de votre prêt immobilier.

boxes-2624231_640.jpg

J-1 mois avant le déménagement

A un mois seulement du déménagement, l’heure n’est plus aux grands projets, mais plutôt aux derniers détails qu’il faut régler. Le moment est au transfert des abonnements et autres contrats (énergie, accès à internet, téléphonie). Si vous avez un peu de temps libre, voilà une bonne occasion de refaire un tour du marché et de comparer les offres pour économiser dans votre nouveau logement. Le transfert en restant chez le même opérateur (notamment en matière d’accès à internet) n’est pas toujours le choix le plus rentable. Il peut être bon de changer, afin de profiter d’un coup de pouce de bienvenue et économiser les premiers mois ou la première année.

Alors que la dernière quinzaine avant le déménagement débute, avertissez banque, assurances, impôts, organismes sociaux et mutuelle de votre changement d'adresse.

Si le bien que vous possédez est en location, il faut rédiger tous les documents (bail, quittances). Une bonne location doit démarrer dans la confiance réciproque entre locataire et propriétaire.

Si votre bien immobilier est en cours de vente, et que vous avez des offres sérieuses, prenez le temps de les étudier, malgré toutes vos préoccupations.

  •  Si vous vendez votre bien, le crédit immobilier sera stoppé. Il faudra toutefois régler des indemnités de remboursement anticipé (IRA) dont le montant est plafonné par la loi.
  •  Dans le cas de la revente de votre résidence principale, la plus-value que vous réalisez est totalement exonérée.

Acheter un bien immobilier après un changement de travail

Le déménagement est maintenant derrière vous ? Vous avez pris vos marques dans une nouvelle région, et vous songez à acheter à nouveau un bien immobilier ? Acheter après avoir changé de travail et vous être installé dans une nouvelle ville est possible. Selon votre situation et vos revenus, plusieurs solutions s’offrent à vous.

Solder votre ancien crédit et acheter à nouveau

En remboursant votre précédent crédit immobilier grâce à la vente, vous pouvez de nouveau emprunter. Une étude de votre capacité d’endettement permettra de définir l’enveloppe budgétaire à laquelle vous pouvez prétendre. Avant de vous lancer, prenez le temps de bien étudier le marché ! Il est peut-être très différent de votre ancienne région, avec des prix plus hauts ou plus bas, et des biens eux aussi très variables par leur nature.

Cumuler deux crédits immobiliers

Pouvez-vous emprunter à nouveau tout en conservant votre précédent crédit immobilier ? Le bien que vous possédez déjà peut être perçu comme un investissement locatif par la banque, et celle-ci peut donc vous accompagner dans votre nouveau besoin de financement. Attention. Il faut tout de même disposer de bons revenus et d’une vraie stabilité professionnelle pour solliciter ce nouveau crédit.

Pour emprunter après un changement de travail, il faudra souvent attendre la fin de la période d’essai ! En effet, les banques aiment avoir une vision sur la durée, et la fragilité de la période d’essai est souvent rédhibitoire.

Pour bien gérer votre crédit immobilier en pleine période de changement de travail, demandez un accompagnement personnalisé et le regard d’un professionnel de la finance. Sollicitez nos équipes pour simuler un besoin de financement, trouver un nouveau crédit ou encore faire racheter un prêt en cours. 

Passer par un courtier pour son prêt immobilier 

Afin d'obtenir les meilleures conditions pour son prêt immobilier, faire appel à un courtier en immobilier est la meilleure solution. Monemprunt.com est un courtier en ligne gratuit qui négociera pour vous un prêt immobilier au meilleur taux. Par son pouvoir de négociation et sa relation préférentielle avec les banques, votre expert dédié obtiendra pour vous le meilleur prêt immobilier ainsi qu'une assurance emprunteur à moindre coût. Il vous suffit de faire une estimation en quelques clics et un expert pourra répondre à toutes vos questions.

Profile picture for user Geoffroy Barre
Ecrit par
Le

Partager

Les articles qui pourraient vous intéresser

Achat immobilier entre amis
Investir dans un bien immobilier entre amis est une aventure qui tente de plus en plus de jeunes actifs. L’idée a tout pour séduire : un projet soudant un groupe, une puissance d’investissement que l’on n’aurait pas seul, une opportunité de revenus complémentaires, un pied-à-terre dans un endroit privilégié… Que l’on investisse à plusieurs dans un bien à louer ou à habiter, une réflexion approfondie s’impose. Monemprunt.com défriche ce vaste sujet pour vous.
Achat immobilier et travaux avec un emprunt immobilier
Monemprunt.com vous dit tout sur ce que vous pouvez intégrer à votre emprunt immobilier, que vous achetiez votre logement neuf ou d’occasion. Le prêt de votre projet Habitat peut englober beaucoup de postes de dépense : le tout est de savoir lesquels et de fournir, au bon moment, les bons documents.

Trouvez le meilleur prêt

Essayez, c'est gratuit!

Estimer son prêt immobilier en 3 minutes
3 min
J'estime mon prêt