La famille s'agrandit ? Découvrez la solution pour accueillir bébé

Si vous prévoyez d’agrandir la famille et d’avoir un enfant, vous ne pouvez pas ignorer les conséquences de l’arrivée d’un bébé en matière d’immobilier ! Bébé va avoir besoin de sa chambre et de place pour jouer. Le bien que vous occupez actuellement n’est peut-être pas adapté. Il existe alors deux grands solutions : déménager pour une maison ou un appartement plus grand ou, lorsque cela est possible, réaliser un agrandissement. Nous détaillons pour vous ces deux pistes et les modes de financement que vous pouvez retenir.

enfant.jpg

Agrandir sa maison pour accueillir son premier enfant

Vous allez avoir un enfant et vous voulez pour lui ce qu’il y a de mieux au monde… mais votre maison vous plaît énormément ? Parce que le quartier est agréable, la configuration tant de l’intérieur que de l’extérieur vous convient, vous n’avez pas envie de déménager ? Alors si un espace est disponible pour une extension, allez-y !

L’extension, la liberté de (re)penser sa maison pour toute la famille

En vous conformant aux règles d’urbanisme en vigueur, renseignez-vous sur le type d’extension que vous pouvez réaliser. Vous pouvez par exemple choisir de ne créer qu’une pièce supplémentaire ou au contraire en profiter pour construire une extension bien plus complète. Parce que le coût de la construction est élevé, il est parfois plus judicieux de réaliser une grande extension avec un prix de revient au mètre carré plus faible qu’une petite extension.

N’associez pas obligatoirement extension et chambre du futur bébé. Vous pouvez utiliser une pièce déjà existante et la convertir en chambre pour votre futur enfant et choisir la nouvelle pièce créée dans l’extension pour en faire une suite parentale. Douche à l’italienne, grand lit, décoration cocoon. A vous la chambre idéale.

Attention. Choisir une extension pour accueillir son premier enfant vous engage dans une démarche longue. Il vous faudra en effet - selon la surface de plancher que vous souhaitez créer - obtenir un permis de construire. Attention également aux coûts de construction souvent difficiles à chiffrer. Enfin, gare aux imprévus qui peuvent venir plomber votre investissement. De l’inattendu, il y en a toujours lorsque l’on parle de travaux.

financement extention.jpg

Financer des travaux pour une extension

Pour réaliser des travaux d’agrandissement dans votre maison en vue d’accueillir votre premier enfant, vous pouvez avoir recours au crédit. Vous pouvez mobiliser une partie de votre épargne et solliciter en complément un crédit à la consommation ou un prêt personnel.

Nous vous recommandons de choisir un crédit affecté. De nombreux établissements proposent ces « prêts travaux » affectés qui apportent une vraie sécurité. En effet, en cas de non réalisation de vos travaux d’extension, vous pourrez restituer les fonds débloqués. Il s’agit là d’une souplesse importante si vous devez interrompre votre projet d’extension pour des raisons personnelles. Cela peut être le cas si un problème survient pendant la grossesse par exemple.

Déménager pour accueillir son premier enfant

Si le bien immobilier que vous occupez actuellement s’avère trop petit pour accueillir un enfant, la solution est peut-être le déménagement. Lorsqu’une extension ne peut pas être construite, ou si vous ne souhaitez pas vous lancer dans ses travaux, déménager est la clé.

Déménager pour repartir dans une nouvelle aventure, en famille

Si vous habitez dans un appartement en plein centre-ville pensé pour la vie de couple, avoir un enfant est l’occasion de changer de vie et d’habitudes. Vous pouvez très bien chasser un appartement plus grand. Ou alors, vous pouvez faire un choix radicalement opposé et acheter une maison avec un jardin.

À l’inverse, vous habitez peut-être dans une maison isolée et, pour accueillir votre enfant, vous souhaitez acheter un appartement ou une maison proche de toutes les commodités et notamment d’une école.

Attendre un enfant et avoir un projet immobilier, c’est l’occasion de se lancer dans une nouvelle aventure ! Un nouvel investissement et surtout de nouveaux projets pour une vie de famille à trois (ou plus). Une période stimulante, passionnante.

Si vous êtes déjà propriétaire de votre bien immobilier, acheter à nouveau est une opportunité d’éviter les erreurs déjà commises ! Cette fois-ci, vous allez avoir une liste de critères bien plus conséquente et avoir des exigences à la hausse. Ne négligez pas le temps nécessaire pour trouver votre nouveau bien afin d’accueillir bébé. Tout comme des travaux pour un agrandissement, la recherche d’un bien immobilier peut être longue et durer plusieurs mois. Il faut déjà en moyenne trois mois entre la signature d’un compromis de vente et la signature de l’acte définitif.

Ne tardez pas, et lancez-vous dans vos recherches très tôt ! Il n’est jamais bon de déménager alors que la date d’accouchement approche. Une autre solution peut être d’attendre la naissance de votre enfant et déménager ensuite. Nous vous recommandons tout de même d’éviter l’ambiance carton, poussière et bazar avec un enfant en bas âge. Pas vraiment compatible.

suitcase-1412996_640_0.jpg

Financer l’achat d’un nouveau bien immobilier

Pour acheter votre nouveau bien immobilier, vous pouvez mobiliser une partie de votre épargne disponible (si vous en disposez) et obtenir un financement bancaire.

  • Si vous n’êtes pas propriétaire de votre logement actuel, tout est plus simple. Demandez une étude de votre dossier pour déterminer notamment votre capacité d’endettement et connaître le montant de l’enveloppe que vous pouvez obtenir.
  • Si vous êtes propriétaire de votre logement actuel et que vous souhaitez déménager, alors vous allez devoir réaliser une double opération : vendre et acheter. Il n’est pas toujours possible de faire se succéder ces étapes dans cet ordre. Heureusement, il existe des solutions. Vous pouvez par exemple mettre en pause votre crédit initial ou encore utiliser le système du prêt relais. En étant déjà propriétaire, vous allez peut-être récupérer un apport grâce à la vente de votre bien. Un apport qui peut être utile pour réduire le recours au crédit.

Pour financer l’achat d’un nouveau bien immobilier comme la construction d’une extension, il est important de vous reposer sur des conseils avisés. Sollicitez selon le cas des professionnels de l’immobilier, des professionnels du bâtiment, mais aussi votre courtier en crédit immobilier. Il peut vous aider à étudier votre situation, monter votre dossier et obtenir des propositions avec des conditions bonifiées.

Qu’il s’agisse d’un prêt travaux ou d’un prêt immobilier, optimisez votre opération financière avec un taux d’intérêt faible, des frais réduits et un coût d’assurance maîtrisé pour une protection optimale.

Passer par un courtier pour son prêt immobilier 

Afin d'obtenir les meilleures conditions pour son prêt immobilier, faire appel à un courtier en immobilier est la meilleure solution. Monemprunt.com est un courtier en ligne gratuit qui négociera pour vous un prêt immobilier au meilleur taux. Par son pouvoir de négociation et sa relation préférentielle avec les banques, votre expert dédié obtiendra pour vous le meilleur prêt immobilier ainsi qu'une assurance emprunteur à moindre coût. Il vous suffit de faire une estimation en quelques clics et un expert pourra répondre à toutes vos questions.

Ecrit par
Le

Partager

Les articles qui pourraient vous intéresser

achat maison enfant

Si vous prévoyez d’agrandir la famille et d’avoir un enfant, vous ne pouvez pas ignorer les conséquences de l’arrivée d’un bébé en matière d’immobilier ! Bébé va avoir besoin de sa chambre et de place pour jouer. Le bien que vous occupez actuellement n’est peut-être pas adapté.

chasseurs d'appartements

Popularisé par l’émission télévisée de Stéphane Plaza, le métier de « chasseur d’appartement » est une profession émergente du secteur. Ce professionnel de l’immobilier au flair imparable est le spécialiste de la recherche de biens immobiliers répondant à la demande du futur acquéreur.

Trouvez le meilleur prêt

Essayez, c'est gratuit!


3 min
J'estime mon prêt