Apport : pourquoi ne faut-il pas dépenser toutes vos économies ?

L’apport dans un projet d’achat immobilier est l’un de ces sujets pour lesquels le trop est l’ennemi du bien. Parce oui, l’erreur de mettre « trop » d’apport est possible. Entre la demande de la banque et la disponibilité en épargne de l’emprunteur, il peut y avoir un vaste champ d’action. Devra-t-il tout investir pour obtenir un prêt avantageux ? Sans doute que non… Monemprunt.com faut le point pour vous.

apport.jpg

L’apport personnel dans un emprunt immobilier : mode d’emploi

Qu’est-ce que l’apport personnel ?

L’apport personnel est une somme d’argent mise par l’emprunteur pour compléter son emprunt immobilier. Il est converti en pourcentage. C’est une somme que vous devez posséder et pouvoir verser directement. L’usage est un apport personnel à 10 % — on pourra vous demander jusqu’à 20 % — du montant total emprunté.

Pourquoi la banque demande-t-elle un apport personnel ?

Pour la banque, votre apport personnel est une preuve concrète de votre capacité à épargner, de votre engagement dans votre projet immobilier et de votre solidité financière. Ou, pour le dire autrement, l’équation que fait votre banquier est la suivante : capacité à épargner = capacité à rembourser. L’apport personnel est rassurant pour l’établissement prêteur : vous n’êtes pas pour lui un sujet à risques.

D’où peut provenir un apport personnel ?

L’apport personnel, c’est d’abord, de toute évidence, vos économies. Il provient, le plus souvent, de :

  • votre épargne : PEL, Livret A, assurance-vie, PEE, PERP, LEP, LDDS…
  • un héritage ou une donation,
  • vente d’une propriété immobilière,
  • prêt familial,
  • participation aux bénéfices de votre entreprise,
  • prêt-relais.

Apport : y a-t-il une limite et si oui, où la mettre ?

Meilleur sera votre apport, meilleures seront vos conditions de négociations. Il est donc tentant d’investir son épargne dans l’apport… oui, mais jusqu’à un certain point.

L’idéal est de conserver une bonne épargne, de précaution comme personnelle :

  • pour faire face aux inévitables dépenses supplémentaires d’une construction, d’une rénovation ou d’un aménagement,
  • pour gérer un imprévu dans votre vie personnelle,
  • pour pallier une baisse de revenus,
  • pour vos projets à moyen et long termes : retraite, études des enfants, voyage, évolution de la famille.

Conseil Monemprunt.com : Pour définir au mieux la somme à allouer à votre apport, dressez un tableau avec deux cases. La première correspondra à votre épargne de précaution : celle que vous mobiliserez en cas d’imprévu ou d’accident de la vie. On vous recommandera de prévoir l’équivalent de 3 mois de salaire, mais selon votre profil ou votre train de vie, cela pourra être plus (jusqu’à 12 mois par exemple). La seconde intègrera vos projets personnels à financer : voyages, agrandissement de la famille, mariage, retraite, études, évolution de carrière professionnelle…

Simulez votre emprunt immobilier en 3 minutes

Monemprunt.com vous propose d’estimer votre prêt gratuitement et immédiatement. Vous y verrez sans doute déjà un peu plus clair… S’inscrire gratuitement sur Monemprunt.com pour une estimation de prêt en 3 min. Un conseiller spécialisé en prêt immobilier pourra ensuite vous accompagner jusqu’à l’obtention de votre prêt à l’habitat, et ce au meilleur taux et aux meilleures conditions. Conformément au RGPD, Monemprunt.com s’engage pour la protection de vos données personnelles : celles-ci resteront évidemment confidentielles et ne seront pas diffusées.

epargne.jpg

Et s’il valait mieux emprunter que dépenser son épargne ?

Emprunter plutôt que payer comptant : l’idée va à rebrousse-poil de nos habitudes et de nos convictions. Le premier réflexe serait de penser : pourquoi emprunterai-je avec des intérêts et une assurance une somme que j’ai déjà sur mes comptes d’épargne ? La réponse est dans la question : assurance et taux d’épargne vs taux d’intérêt.

Conserver un bon placement plutôt que le liquider en apport

Gardez votre épargne pour l’investir dans des placements rentables. Surtout, si vous avez la chance d’avoir un contrat intéressant, à bon rendement, il est dommage de le débloquer et de perdre vos avantages. Dans certains cas, avec l’effet de levier, le crédit pourra même être plus rentable que l’épargne !

Bénéficier d’une assurance en cas de coup dur

En faisant un emprunt, vous devez obligatoirement souscrire une assurance. Elle remboursera votre crédit (le capital restant dû) en cas de coup dur : invalidité totale ou irréversible, décès du ou des propriétaires. Le crédit sera soldé. L’épargne non investie restera à disposition ou pourra être léguée.

Se faire aider dans son investissement financier

Votre plan d’investissement dans un bien immobilier peut intégrer d’autres sources comme les PTZ ou prêts à taux zéro, qui sont concédés pour l’acquisition d’une première résidence principale. Enfin, sachez que votre notaire pourra lui aussi être un excellent conseil pour investir une juste épargne dans votre projet immobilier.

 

Profile picture for user Maud Poupa
Ecrit par
Le

Partager

Les articles qui pourraient vous intéresser

Renégociation crédit immobilier

Renégocier son prêt immobilier est actuellement particulièrement recommandé. En effet, les taux d’intérêt des crédits sont historiquement bas.

renégocier son prêt immobilier

Renégocier son prêt immobilier est tentant, et même encouragé par les médias spécialisés et les experts. Monemprunt.com est d’ailleurs de ceux-là. En effet, les taux actuels sont historiquement bas.

Trouvez le meilleur prêt

Essayez, c'est gratuit!

Estimer son prêt immobilier en 3 minutes
3 min
J'estime mon prêt