Comment augmenter sa capacité d'emprunt ?

Ecrit le 27 juin 2018 par monemprunt.com

Vous souhaitez acheter un bien immobilier. Vous l'avez peut-être même trouvé. Mais vous avez un doute sur votre capacité d'emprunt. La peur de ne pas réussir à le financer préoccupe beaucoup d'emprunteurs. Monemprunt.com vous explique comment réussir à augmenter sa capacité d'emprunt.

les-prets-aides.jpg

Comment savoir combien je peux emprunter pour mon crédit immobilier ?

La capacité d'emprunt est le montant du crédit maximum. Sur la durée la plus longue concevable. Avec la mensualité la plus élevée possible. Attention, vous n'êtes pas le décideur de votre capacité d'emprunt. C'est votre banquier qui déterminera, avec vous, votre capacité d'emprunt. Pour cela il se basera sur un critère universel : le taux d'endettement.

Deux règles à connaître :

  • Plus la mensualité est élevée, plus la capacité d'emprunt est importante. Le coût du crédit se montre moins important.
  • La durée impacte aussi la capacité d'emprunt. Plus est est longue, plus la capacité d'emprunt est importante. La durée augmente aussi le coût total du crédit. L'idéal est d'arriver à un bon équilibre.

Comment établir une mensualité maximale ?

1) Ce qu'il faut savoir sur le taux d'endettement

Le banquier, même avec un excellent dossier, prend un risque en vous accordant un crédit. Il se base sur un indicateur : le taux d'endettement.

Le taux d'endettement est la somme qui reste après avoir soustrait de votre revenu ce qu'on appelle les charges inévitables et la mensualité. Il en résulte un "reste à vivre".  Ce taux d'endettement ne doit pas dépasser 33%, chiffre symbolique pour les banquiers.

Ce taux peut être dépassé dans certaines circonstances. Ainsi, un emprunteur ayant un revenu conséquent pourra atteindre 40% de taux d'endettement. Les charges inévitables ne diffèrent pas forcément beaucoup selon le revenu de l'emprunteur. Le reste à vivre pour un haut revenu sera alors plus important.

2) Les charges et revenus qui doivent être pris en compte

Ces charges inévitables comprennent :

  1. Les crédits en cours de remboursement : auto, conso, immobilier
  2. Dans le cas d'un investissement locatif, le loyer qui resterait à payer après l'acquisition du bien immobilier
  3. Les pensions alimentaires

Les revenus disponibles correspondent à l'activité de l'emprunteur. Le salaire net fixe mais aussi les revenus variables (une moyenne est effectuée) des trois dernières années. Sachez qu'un emprunteur en période d'essai ne verra pas ses revenus pris en compte.

3) Ne pas bousculer votre niveau de vie

Un crédit immobilier ne doit pas être objet à des privations dans votre quotidien. Dans cette optique, ne vous engagez pas à rembourser une mensualité qui s'avère beaucoup plus élevée que votre loyer par exemple. C'est ce qui s'appelle le saut de charge.

Le banquier sera en principe attentif à ce critère. Il pourra donc estimer qu'il sera difficile d'assurer votre mensualité en vertu du saut de charge trop important. N'oubliez pas qu'une dépense imprévue peut subvenir (réparation de voiture...). Avoir une épargne rassurera grandement l'organisme prêteur si le saut de charge s'avère conséquent.

Comment choisir la durée de l'emprunt ?

Les durées d'emprunt varient entre 5 et 30 ans de manière générale. Plus la durée est longue, plus l'emprunt sera coûteux en termes d'intérêts. Plus la durée est courte, plus la mensualité à rembourser sera élevée. Prévoyez une clause de remboursement anticipé en cas de revenus qui augmentent.

Les paramètres pour effectuer un crédit immobilier sont complexes. Monemprunt.com est là pour vous accompagner dans votre recherche de financement si vous souhaitez obtenir un prêt immobilier. N'hésitez pas à faire une estimation en quelques clics ici.