Comment rendre son habitation durable ?

Pour profiter d’un logement économique et plus respectueux de la planète, il n’est pas obligatoire de faire construire une nouvelle maison et de respecter les dernières normes en vigueur. Avec un logement ancien aussi, vous avez la possibilité d’apporter des évolutions qui vont le transformer pour en faire une habitation durable. Comment faire de votre appartement ou de votre maison un champion de la consommation ? Comment financer ces travaux d’économie d’énergie de manière optimale ? Explications.

L’audit énergétique, la feuille de route indispensable

Vous avez sans doute déjà en tête des travaux à réaliser, et une petite idée des faiblesses de votre logement. Peut-être que vos ouvertures sont vieillissantes et méritent d’être changées. Peut-être que la faiblesse provient de l’isolation des murs ou encore de votre système de chauffage… Bien souvent, c’est une combinaison de nombreux facteurs qui peuvent expliquer les performances énergétiques limitées d’un logement. C’est cette combinaison de facteurs qui est à l’origine de consommations excessives. Ainsi, afin de mieux connaître votre maison ou votre appartement et savoir comment agir, nous vous recommandons d’utiliser un audit énergétique.

Un audit énergétique est un véritable outil d’aide à la prise de décision qui va souligner les points faibles de votre habitat et vous aider à faire évoluer le tout grâce à des scénarios de travaux complets.

A savoir : ne confondez pas audit énergétique et diagnostic de performance énergétique (DPE). Le DPE est un examen simplifié par rapport à l’audit énergétique. Celui-ci est obligatoire lors de la vente d’un bien mais peut être commandé à tout moment. Vous pouvez l’utiliser, ou vous tourner vers l’audit approfondi que nous évoquons ici.

toit-maison-panneaux-solaires-electricite-main.jpg

Des travaux, du sol au plafond

Une fois votre audit de performance énergétique en poche, ou même sans y avoir recours, mais avec une idée précise des chantiers prioritaires, lancez-vous ! Du sol au plafond, des murs à la toiture, lancez-vous dans des travaux de moyenne ou grande envergure pour chasser les économies d’énergie.

Le principe à retenir est le suivant : votre grande priorité doit être avant tout d’éviter la dissipation de chaleur. Ainsi, c’est l’isolation qui doit vous préoccuper avant tout, avec une attention particulière sur la toiture, responsable d’une grande partie des déperditions. L’isolation des murs extérieurs et des sols est elle aussi primordiale. Les menuiseries, souvent accusées de tous les maux si elles commencent à prendre de l’âge, sont la deuxième priorité. De bons vitrages, avec au moins une double voire une triple épaisseur sont nécessaires. Des menuiseries de qualité n’ont pas pour seul objectif de retenir la chaleur à l’intérieur. Elles sont aussi pensées pour profiter des apports du soleil, et notamment maximiser l’ensoleillement lorsque cela est nécessaire.

Enfin, ne négligez pas la ventilation de votre logement. Même bien isolée, une habitation durable doit nécessairement être bien ventilée. La bonne circulation de l’air permet d’éviter les problèmes de moisissure prématurée et de condensation. Surtout, une qualité de l’air intérieur optimale permet aux occupants d’être en bonne santé. Parce qu’une ventilation naturelle est parfois difficile à obtenir, tournez-vous vers des équipements comme les VMC hygroréglables et autres systèmes de ventilation double flux.

Des équipements de qualité

Au-delà des grands travaux, ce sont aussi les équipements qui doivent évoluer pour que votre habitation devienne durable. Si les travaux d’isolation concernent « l’enveloppe » de votre logement, les équipements concernent l’intérieur et ont aussi un rôle capital à jouer.

  • Si la chaudière de votre logement est vieillissante, pensez à la remplacer par un système plus économique. Il est recommandé d’effectuer des travaux d’isolation avant de changer une chaudière, afin de dimensionner celle-ci en fonction des nouvelles performances énergétiques de votre habitat.
  • Optez pour un système de chauffage écologique. La technologie a nettement évolué et permet de disposer de produits performants et fiables. Vous pouvez choisir un système de chauffage solaire, de chauffage au bois, et vous équiper d’une pompe à chaleur. L’utilisation de l’énergie naturellement présente dans l’air, dans le sol ou issue du soleil est la meilleure façon d’avoir un logement durable, en limitant le recours aux énergies fossiles.

Sachez que vous pouvez même devenir producteur d’énergie ! Un système de production d’électricité peut transformer votre maison à basse consommation (BBC) ou passive en maison à énergie positive !

Les aides financières et prêts pour un habitat durable

Transformer son logement et le faire évoluer pour limiter les émissions de gaz à effet de serre et réduire les factures énergétiques, cela a un coût. Un coût important même. Les travaux d’isolation nécessitent un véritable savoir-faire et l’intervention d’artisans pendant plusieurs jours parfois. En ce qui concerne les équipements, plus la solution retenue sera technologique et moderne, plus le prix sera élevé.

Fort heureusement, il existe des solutions pour qu’une partie des travaux soit prise en charge. Certaines aides sont conditionnées à vos revenus, et dépendent surtout du type de travaux engagés.

aide-financiere-092844_0.jpg

Le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE)

En place jusqu’au 31 décembre 2019, il permet de financer des travaux d’isolation dans votre résidence principale. Il faut pour cela avoir recours à des entreprises certifiées RGE. Si vous respectez toutes les conditions, vous pouvez obtenir un crédit d’impôt représentant 30 % des dépenses (dans la limite de 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple).

Aide de l'Anah

L’aide de l’Anah est une subvention pour la réalisation de travaux dans les logements ou immeubles anciens. Pour en bénéficier, il faut respecter des plafonds de ressources et s’engager à habiter dans le logement concerné par les travaux pendant une durée minimale. Pour les personnes les plus modestes, la part de la prise en charge correspond à 50 % des travaux, qu’il s’agisse de travaux d’amélioration de la performance énergétique légers ou de travaux très lourds.

Aide de la caisse de retraite

Votre caisse de retraite peut vous octroyer une aide si vous entamez des travaux d’isolation thermique de votre logement ! Le montant de cette aide est lié à la nature des travaux et aux ressources dont vous disposez. Un plafond maximum de 3 500 € ne peut pas être dépassé.

2054541_immobilier-quel-est-votre-pouvoir-dachat-web-tete-0211659119272.jpg

Prime économie d'énergie "coup de pouce économies d'énergie"

Cette prime permet d’aider au remplacement de certains équipements vieillissants comme des chaudières au charbon, au fioul ou au gaz. Elle est aussi adaptée pour des travaux d’isolation des combles ou encore une intervention sur la toiture ou le plancher. Accessible jusqu’au 31 décembre 2020, le montant de la prime dépend de conditions de ressources. Ensuite, une somme forfaitaire est proposée selon l’équipement que vous allez mettre en place ou selon les travaux réalisés. Par exemple, pour l’installation d’une chaudière biomasse performante, le montant de la prime est de 4000 €. Pour le raccordement à un réseau de chaleur ENR&R, le montant de la prime est de 700 €.

Prêt de la Caf

Un prêt à l'amélioration de l'habitat pour faire des travaux (rénovation, isolation, amélioration) peut être accordé par la caisse d’allocations familiales. Il faut pour cela être bénéficiaire des prestations familiales et effectuer la demande directement au sein de l’établissement dont vous dépendez. Ce prêt sera à rembourser sur une durée de trois ans, et son montant peut atteindre 80 % de la dépense engagée (avec une limite de 1067,14 €).

Éco-PTZ

Le prêt à taux zéro permet de financer certaines dépenses énergétiques. Ces conditions ont évolué au début de l’année 2019, avec une véritable simplification et un meilleur accès. Les conditions pour bénéficier sont maintenant alignées sur les conditions d’ancienneté du logement du crédit d’impôt transition énergétique.

Un prêt travaux pour un habitat durable

Pour réaliser des travaux d’amélioration de votre logement, et notamment des travaux qui concernent la performance énergétique de celui-ci, vous pouvez avoir recours à un prêt bancaire. Un prêt travaux - avec une somme affectée spécifiquement à une dépense ou avec une enveloppe dont vous avez la libre utilisation - peut vous permettre d’étaler les dépenses dans le temps. Si vous souhaitez financer une partie ou la totalité de vos travaux avec un crédit, utilisez les services d’un courtier. Tout comme pour la recherche d’un prêt immobilier, le courtier peut vous aider à obtenir les meilleures conditions et un taux réduit. Demandez des conseils à l’équipe d’experts MonEmprunt.com et reposez-vous sur notre réseau de partenaires bancaires pour réduire le coût total de vos travaux d’amélioration de l’habitat.

Passer par un courtier pour son prêt immobilier 

Afin d'obtenir les meilleures conditions pour son prêt immobilier, faire appel à un courtier en immobilier est la meilleure solution. Monemprunt.com est un courtier en ligne gratuit qui négociera pour vous un prêt immobilier au meilleur taux. Par son pouvoir de négociation et sa relation préférentielle avec les banques, votre expert dédié obtiendra pour vous le meilleur prêt immobilier ainsi qu'une assurance emprunteur à moindre coût. Il vous suffit de faire une estimation en quelques clics et un expert pourra répondre à toutes vos questions.

Profile picture for user Geoffroy Barre
Ecrit par
Le

Partager

Les articles qui pourraient vous intéresser

Courtage immobilier
Pour profiter d’un logement économique et plus respectueux de la planète, il n’est pas obligatoire de faire construire une nouvelle maison et de respecter les dernières normes en vigueur. Avec un logement ancien aussi, vous avez la possibilité d’apporter des évolutions qui vont le transformer pour en faire une habitation durable.

Trouvez le meilleur prêt

Essayez, c'est gratuit!


3 min
J'estime mon prêt