La maison me plaît : les pièges à éviter avant d'acheter

Ecrit le 5 mars 2019 par monemprunt.com

Vous avez effectué plusieurs visites, écumé les petites annonces de particuliers ou de professionnels pour enfin trouver la maison idéale ? Viens alors ce petit frisson, le sentiment d’avoir le coup de cœur et l’envie de se positionner pour acheter et devenir propriétaire. Pour avoir la certitude de faire le bon choix, il est important de connaître quelques pièges classiques à éviter. Nous regroupons pour vous dans cet article nos conseils afin de déjouer ces erreurs courantes, qui peuvent toucher tant les primo-accédants que les propriétaires déjà rodés.

choix paretnaires.PNG

Sélectionnez le bon partenaire immobilier (ou acheter seul)

Au sein du processus d’achat de votre maison, il est important de faire attention à la personne avec laquelle vous traitez si vous décidez de passer par un intermédiaire. Vous avez totalement le droit d’acheter une maison en direct, de particulier à particulier, sans l’intervention d’un agent. Mais dans le cas contraire, si c’est avec l’aide d’un professionnel de l’immobilier que vous avez trouvé la maison de vos rêves, quelques vérifications préliminaires s’imposent. Il est possible d’acheter avec un agent immobilier rattaché à une agence, un agent indépendant, ou encore avec un autre intermédiaire :

  • Des chasseurs d’appartement existent et proposent leur sélection en effectuant les recherches à votre place. Ils facturent ce service qui vous économise beaucoup de temps (le service de net-acheteur.com par exemple)
     
  • Certains intermédiaires proposent des ventes immobilières avec des frais réduits et fixes. C’est le cas par exemple de Liberkeys.com ou Imkiz.com. De nouveaux acteurs qui bousculent les codes en place.
     
  • Vous avez la liberté d’acheter un bien immobilier par l’intermédiaire de ventes aux enchères, de ventes notariées, voire même de ventes au cadran (avec des enchères dégressives). Il existe désormais de plus en plus de vente immobilière interactives, 100% en ligne, comme par exemple avec immobilier-interactif.com

Un agent immobilier ou un chasseur d’appartement perçoit une commission sur la vente d’une maison. Vous devrez par conséquent régler soit des frais d’agence soit des frais calculés selon le prix du bien ou sous forme de forfait fixe. Clarifiez ce point dès vos premiers échanges avec le professionnel afin de connaître le montant exact des honoraires et la méthode de calcul. Il est important de ne pas avoir de mauvaise surprise, et de découvrir des frais d’agence ou des frais de dossier dont le montant ne correspond pas du tout à l’estimation que vous aviez en tête.

  • La répartition des honoraires quand le prix des honoraires est à la charge de l'acquéreur doit être explicitée et clairement accessible.
     
  • Les tarifs TTC des prestations et leur mode de calcul avec le barème des prix doivent eux aussi être accessibles facilement, notamment en agence.

Pensez à effectuer des vérifications de base au sujet de votre intermédiaire. Vous pouvez notamment vous assurer de son sérieux en consultant sa plaquette de présentation, son site Internet, et en vérifiant qu’il possède bien toute les qualifications et les assurances pour exercer. Un agent immobilier doit par exemple être titulaire d'une carte professionnelle numérotée.

Autre astuce : consultez les avis client du professionnel sur immodvisor.com. N’hésitez pas à le faire pour chaque professionnel, y compris le courtier en prêt interrogé.

Prenez le temps de réfléchir

Lorsque la maison idéale s’offre à votre regard et que vous avez cette étincelle dans vos yeux, vous aurez sans doute le sentiment qu’il faut agir vite. Très vite. Cette pression est relative. Elle ne doit pas vous pousser à vous positionner trop rapidement sans que vous ayez réuni tous les éléments qui vous aident à prendre une décision éclairée. Si vous souhaitez attendre le résultat d’un diagnostic de performance énergétique avant d’acheter, prenez ce délai. Si vous voulez obtenir des devis pour des travaux, demandez à des professionnels de se déplacer pour chiffrer leur intervention. Si vous voulez vérifier que la maison se situe bien à cinq minutes seulement de la gare et que votre trajet quotidien sera aisé pour aller au travail, effectuez un test pour en avoir le cœur net.

Avec de nombreux contrats à signer, un engagement ferme à prendre et des montants importants en jeu, un achat immobilier est souvent déroutant et intimidant. Prenez du recul et le temps nécessaire. Votre intérêt et votre envie ne doivent pas prendre le pas sur la raison.
 

N’achetez pas pour aujourd’hui, mais plutôt pour demain

L’achat d’une maison sera probablement l’un des plus gros engagements financiers de votre vie. Il convient ainsi de ne pas vous focaliser uniquement sur votre besoin et vos envies du moment, mais plutôt sur vos aspirations à moyens et longs termes. Pensez à votre avenir, et essayez de vous projeter dans la maison. La maison correspond-elle à la vision que vous avez de vous et de votre famille dans 3 ans, 5 ans, 10 ans ou même plus ?

Certains diront qu’un achat immobilier n’a pas toujours à être un achat sur le long terme, et qu’il est possible de déménager et de revendre parfois après quelques années seulement. Ceci est tout à fait vrai. Mais personne ne sait de quoi demain sera fait. Essayez autant que possible de faire correspondre le bien que vous achetez aujourd’hui aux besoins que vous aurez demain afin de ne pas avoir la sensation de vous être trompé.

engagement.PNG

Pensez à votre engagement (personnel ou en couple)

Acheter une maison impose des obligations. Il faut notamment honorer les mensualités du crédit qui est lié à l’achat, et rembourser chaque mois votre crédit, composé d’une part du capital et des intérêts et d’autre part de la prime d’assurance. Réfléchissez bien à cet engagement qui porte en général sur plusieurs années, et notamment à la répartition du risque si vous achetez en couple.

  • Si vous êtes mariés, pacsés ou au contraire simples concubins, une séparation n’aura pas les mêmes conséquences sur votre patrimoine en commun.
     
  • Tant pour l’achat de la maison que pour l’assurance du crédit immobilier, il est possible d’effectuer une répartition volontairement inégale entre deux co-emprunteurs. Il peut s’agir d’une solution pour mieux équilibrer votre patrimoine respectif et optimiser le coût global.
     
  • L’achat d’un immobilier à deux implique une solidarité entre les co-emprunteurs. Ne négligez pas cet aspect et réfléchissez avant de vous engager !

Ne regardez pas simplement la décoration et les équipements

Lorsque l’on chasse le bien immobilier idéal, et que l’on trouve enfin la bonne maison, la tentation est grande de se focaliser sur certains éléments seulement. On craque alors pour une maison dont le salon est parfaitement agencé et refait à neuf, ou encore pour un bien dans lequel la cuisine est équipée avec goût et bénéficie d’équipements de marques. Les peintures vous plaisent et correspondent parfaitement à vos envies ? Parfait. Mais attention. Regardez au-delà de ce qui est visible de prime abord.

Changer une peinture ou refaire un sol ne coûte pas très cher. Même une cuisine peut être intégralement changée pour un budget réduit, voire être financée avec un crédit. Mais certains équipements qui concentrent bien moins votre attention sont pourtant plus coûteux à remplacer s’ils sont défectueux : système de chauffage, système de production d’eau chaude sanitaire, isolation, toiture… ne vous contentez pas de regarder ce qui vous plaît, regardez tous les détails, et anticipez les dépenses futures, notamment en ayant en tête la main-d’œuvre nécessaire.

Achetez une maison que vous pouvez vous offrir

Ce conseil paraît simple mais il est pourtant trop souvent bafoué. Rien ne vous oblige à acheter une maison en empruntant la somme maximum que la banque peut vous octroyer au regard de votre capacité d’endettement. Il est bien plus malin d’acheter une maison qui correspond réellement à votre besoin - tout en rentrant dans votre budget - sans aller chercher obligatoirement l’endettement maximal auquel vous avez droit.

  • En réduisant le budget de votre achat immobilier, vous conservez une capacité d’épargne est une vraie souplesse pour votre budget.
  • Vous pouvez mettre en place des projets et les financer sans faire vaciller votre équilibre financier. Si vous projetez de lancer votre propre entreprise, de changer d’emploi ou encore de reprendre les études, acheter un bien immobilier avec un crédit dont le montant mensuel est faible peut être salvateur.

Acheter une maison que vous pouvez vous offrir signifie également que vous devez évaluer tous les coûts secondaires liés à la propriété. Ne vous focalisez pas uniquement sur le prix d’achat : vous devrez régler une taxe foncière, des charges de copropriété et vos dépenses en matière énergétique seront proportionnelles à la taille de votre nouveau logement. Autant anticiper toutes ces dépenses et les intégrer pour avoir la certitude que vous n’êtes pas dans le rouge.

Dans la recherche de la maison idéale, les avis extérieurs sont précieux. L’avis de votre agent immobilier, l’avis de votre famille ou de vos amis… ne négligez pas également l’avis et les recommandations de votre courtier en prêt immobilier. Ce professionnel peut vous aider à définir votre besoin, construire votre plan de financement et vous aider à optimiser l’achat de votre nouvelle maison. Une aide précieuse face à une dépense importante qui vous engage et peut vous intimider.

Passer par un courtier pour son prêt immobilier 

Monemprunt.com est un courtier en ligne gratuit qui négociera pour vous un prêt immobilier au meilleur taux. Par son pouvoir de négociation et sa relation préférentielle avec les banques, votre expert dédié obtiendra pour vous le meilleur prêt immobilier ainsi qu'une assurance emprunteur à moindre coût. Il vous suffit de faire une estimation en quelques clics et un expert pourra répondre à toutes vos questions.

Geoffroy Barre