Quel est le prix d’un courtier immobilier ?

Le courtier immobilier occupe la place d’intermédiaire financier entre un organisme financier comme une banque, et vous, particulier ou professionnel. Avant de vous lancer et de faire appel à un courtier immobilier, il est intéressant de savoir combien cela peut vous coûter. Sachez déjà que certains courtiers, comme monemprunt.com, ne prennent aucun honoraire.

Combien coûte un courtier en prêt immobilier ?La commission touchée par le courtier

Sachez que le prix d’un courtier immobilier n’est pas une somme fixe et varie en fonction de nombreux critères. La commission que le courtier immobilier est amené à toucher varie notamment en fonction de la société intermédiaire. À quoi correspond la commission touchée par le courtier ? Il s’agit en fait du montant que l’organisme financier verse au courtier immobilier pour avoir amené un nouveau client à cet organisme financier. Ces commissions sont garanties à 100% et assurent la rémunération du courtier. Généralement, le montant de la commission est à hauteur de 1% du montant prêté.

Qu’en est-il des frais de courtage ?

Indépendamment du montant d’argent versé par les banques au courtier immobilier, les frais de courtage correspondent au montant que le client-emprunteur (vous) peut avoir à verser au courtier immobilier pour ses missions d’accompagnement et de conseil. Toutefois, ces frais de courtage qui représentent les honoraires du courtier immobilier, ne sont pas toujours obligatoires. Certains courtiers immobiliers ne demandent pas de somme d’argent à leurs clients, puisqu’ils perçoivent une commission des organismes financiers. C’est notamment le cas avec monemprunt.com, les courtiers ne vous demandent pas d’honoraires pour les services qu’ils vous fournissent. La « gratuité » des services effectués par le courtier n’affecte en aucun cas la qualité et l’efficacité de sa prestation, il agit de la même manière qu’un courtier dit « payant » et est soumis au même règlement.

À quel moment  le courtier est-il rémunéré ?

Aux yeux de la loi, le courtier ne peut en aucun cas percevoir de commission de la banque ni aucune rémunération avant que vous n’ayez signé votre contrat de prêt immobilier, ou avant que la somme prêtée ait été débloquée. Si elle a lieu d’être, la rémunération du courtier se fait en fin d’opération, lorsque l’organisme financier vous a accordé un prêt immobilier. En effet, la banque prêteuse doit être certaine que le courtier immobilier lui a ramené un nouveau client, et ne peut s’engager avant d’en avoir la pleine certitude.