Eco PTZ : quoi de neuf en 2019 ?

Dans le monde de l’immobilier, l’année 2019 a été marquée par la prorogation de l’éco-PTZ, ce prêt à taux zéro qui permet de financer des travaux de rénovation énergétique pour les logements. Mais cette prolongation ne s’est pas faite sans changements. En effet, au 1er janvier 2019, l’éco-prêt à taux zéro a subi un petit relooking, mais la majeure partie des nouvelles mesures prises ne seront actives qu’à partir du 1er juillet 2019.

La disparition des bouquets de travaux

Les premières versions de l’éco-prêt à taux zéro contraignaient les personnes souhaitant y souscrire, à former des bouquets de travaux. En d’autres termes, pour obtenir l’éco-PTZ, les travaux envisagés devaient couvrir au moins deux catégories éligibles. Cette condition est désormais levée. Depuis le 1er mars 2019, il est possible de réaliser un seul type de rénovation énergétique, tout en bénéficiant de l’éco-PTZ.

Pour information, les différents travaux qu’il est possible de réaliser pour avoir le droit à ce prêt, englobent l’isolation (toiture, murs, portes, fenêtres, planchers) et les installations de chauffage et de production d’eau chaude moins énergivores.

ptz.jpg

La rénovation de logements plus récents

Avant 2019, l’éco-prêt à taux zéro ne pouvait concerner que des logements ayant été achevés avant le 1er janvier 1990. La nouvelle formule s’est ouverte à beaucoup d’autres habitations, car elle est désormais accessible à tout logement d’au moins deux ans.

Pour rappel, les autres conditions d’attribution du prêt écologique sans intérêt n’ont pas évolué :

  • Il peut être attribué à tous les propriétaires, occupant ou bailleur ;
  • Il doit concerner la résidence principale ;
  • Le prêt peut être individuel ou collectif ;
  • Il n’y a pas de condition de ressource. Du nouveau dans les travaux d’isolation

À partir du 1er juillet 2019, une nouvelle option viendra s’ajouter à tous les travaux d’isolation déjà existants. On retrouvait jusqu’à présent :

  • L’isolation de la toiture ;
  • L’isolation des murs donnant sur l’extérieur ;
  • L’isolation des portes et fenêtres donnant sur l’extérieur ;

À cela, s’ajoute l’isolation des planchers bas.

Les montants et le remboursement

Concernant les montants attribués, ces derniers n’ont pas changé. L’emprunt maximum est toujours de 30 000 € pour un bouquet de 3 travaux. Mais la manière de le rembourser va changer, car à partir du 1er juillet 2019, elle sera uniformisée à 15 ans pour tous les éco-prêts.

De même, il était déjà possible d’obtenir un second prêt dans les 3 ans après avoir souscrit au premier. Cette mesure est étendue à 5 ans. La somme attribuée a aussi évolué, passant de 20 000 € à 30 000 € pour les deux prêts.

Mesure phare du « Grenelle de l’environnement » 2007, cela fait déjà près de 10 ans que l’éco-PTZ existe (avril 2009) et il a déjà été reconduit et modifié plusieurs fois. Cette formule actuelle, plus large et concernant plus de citoyens, a, elle, été prorogée jusqu’au 31 décembre 2021.

En plus de votre prêt à taux zéro, vous avez besoin de souscrire à un emprunt complémentaire pour réaliser vos rénovations ? N’hésitez pas à l’estimer sur monemprunt.com.

Ecrit par
Le

Partager

Les articles qui pourraient vous intéresser

Courtage immobilier

Arnaud Guilleux, président et fondateur du courtier en ligne monemprunt.com, parle d’une situation exceptionnelle.

ptz

Dans le monde de l’immobilier, l’année 2019 a été marquée par la prorogation de l’éco-PTZ, ce prêt à taux zéro qui permet de financer des travaux de rénovation énergétique pour les logements. Mais cette prolongation ne s’est pas faite sans changements.

Trouvez le meilleur prêt

Essayez, c'est gratuit!


3 min
J'estime mon prêt