Construction de maisons individuelles : une tendance de fond

L’ensemble des acteurs du marché dresse le même constat : l’engouement pour la construction de maisons individuelles ne se dément pas. « Depuis le premier confinement, nous observons une hausse de trafic sur les sites Procivis comprise entre 30% et 50%, témoigne ainsi Franck Petit. Cette ferveur se traduit par une augmentation des ventes d’environ un tiers par rapport à l’année dernière ».

Franck PETIT - Directeur habitat neuf.jpg

 

Les atouts déterminants d’une maison neuve

Parmi les raisons qui poussent un nombre croissant de personnes – et particulièrement les jeunes couples avec enfant – à se tourner vers ce type d’achat, on trouve évidemment la recherche d’espaces. Une tendance forte qui produit un phénomène migratoire de sortie des villes aux allures de chaises musicales : « Les urbains cherchent des habitations plus grandes dans la première couronne, ceux qui sont en première couronne partent en quête de biens plus grands en seconde couronne, et cette population a tendance à aller encore plus loin pour trouver une maison », explique Franck Petit.

Dans cette quête de grand air, le neuf a de solides atouts à faire valoir. Outre la possibilité de faire construire un bien répondant précisément à ses envies, ces habitations apportent plusieurs assurances par rapport à l’ancien : garanties d’achèvement, garanties financières complètes, sécurité sur la performance environnementale et écologique, etc. Sur le plan financier également, la construction d’une maison neuve fait sens. En plus d’éviter à terme le paiement de frais de copropriété, le coût d’achat au mètre carré construit est plus bas que celui d’un appartement. En outre, « en cas d’acquisition d’un bien obsolète dans l’ancien, le coût des travaux de rénovation embellissement et mise en conformité peut rapidement atteindre 2 000 euros le mètre carré. Le prix de construction se situe quant à lui généralement aux environs de 1 500 euros le mètre carré sur du neuf, hors terrain », souligne le spécialiste.

Autre point notable : l’afflux actuel de demandes dans l’ancien allonge les délais de signature chez le notaire comme la réalisation de travaux préalables à l’installation. Résultat ? La différence de durée nécessaire avant de pouvoir investir un lieu dans le neuf et l’ancien a tendance à s’estomper.

La rançon du succès

L’afflux de demandes n’est évidemment pas sans conséquence. Pour les futurs acquéreurs, la première tient naturellement à la difficulté à trouver du foncier disponible dans un marché en forte tension. Dans un contexte de crise et de hausse des prix, les établissements bancaires ont par ailleurs durci leurs conditions d’octroi de prêts. Lors de la construction d’une maison, la banque porte un regard plus exigeant sur deux éléments : disposer d’un apport dont le montant est égal au minimum à 10 % du projet, mais également d’un peu d’épargne en cas d’aléas lors du chantier.

AdobeStock_268225711 (1) (1).jpeg

Autre difficulté pour les acquéreurs : déterminer avec quel acteur mener le projet. Après avoir choisi un terrain, il leur faut trouver le prestataire de qualité qui va les accompagner sur la construction, comme sur la partie financement. « Le montage du plan de financement d’une construction est spécifique et doit faire entrer le prix du terrain, de la maison et tous les frais annexes (impôts locaux) dans l’enveloppe budgétaire. Nous optimisons au maximum afin de faire rentrer des droits au Prêt à taux zéro ou d’autres prêts aidés pour maximiser l’enveloppe du projet, remarque Gaëlle Aubrée. Monemprunt.com est alors là pour guider les clients, leur apporter un cadre et leur expliquer le déroulement. »

Un partenariat monemprunt.com-Procivis, pour une nouvelle expérience client

Depuis le début d’année, monemprunt.com et le réseau Procivis Immobilier ont développé un service clé en main dédié à leurs clients et aux équipes commerciales du réseau, labellisé Procivis Crédit. Cette solution de recherche de financement à distance a été pensée pour faciliter le parcours de l’acheteur, en proposant un accompagnement toujours plus personnalisé. Concrètement, un acquéreur immobilier utilisant le service Procivis Crédit a la possibilité d’obtenir en quelques clics sa capacité d’emprunt intégrant ses droits au PTZ. Il est ensuite accompagné à distance en visio par un expert du financement Procivis Crédit qui va le conseiller et lui trouver la solution la plus adaptée à son profil et à son projet. « Le courtier est aujourd’hui un soutien incontournable dans l’accompagnement de nos clients, souligne ainsi Franck Petit. Le courtage en ligne est d’autant plus apprécié qu’il fait gagner du temps à nos clients et l’accompagnement d’un expert du financement neuf sécurise le passage à l’acte d’achat ». Le rapprochement a ainsi été pensé pour améliorer l’expérience du client désireux d’acheter un bien neuf (maison ou appartement) et apporter des outils de suivi aux équipes commerciales Procivis.

Dès la prise de rendez-vous avec un commercial du réseau Procivis qui dispose d’un logement à vendre, le client bénéficie de l’outil de simulation Procivis Crédit qui lui permet notamment de vérifier en trois minutes son enveloppe budgétaire, sans avoir à attendre la réponse de sa banque.

Dans un marché en tension, avec des exigences de plus en plus fortes quant à la réactivité et la capacité à réaliser des montages adaptés, ce partenariat s’impose comme un outil précieux pour atteindre l’objectif final : la transformation d’un projet en acte d’achat.

Trois exemples récents de projets de construction :

 

Un projet de 180 000€ à 1,11% sur 22 ans

Qui ? Un couple primo-accédant âgés de 40 ans, non-cadre, avec trois enfants.
Quoi ? Un projet de construction à proximité de Dreux avec Saciel Habitat (Procivis Eure et Loir) pour un montant de 180 000€.
Taux moyen accordé : 1,11% sur 22 ans.
Avec un apport de 10% du projet et des droits au PTZ de 32 000€.

 

Un projet de 382 000€ à 0,75% sur 25 ans

Qui ? Un couple primo accédant, âgés de 40 ans, cadres, avec 2 enfants.
Quoi ? Un projet de construction sur le département du 35 pour un montant de 382 023€.
Taux moyen accordé : 0,75% sur 25 ans.
Avec un apport de 7% du projet et des droits au PTZ de 108 000€.

 

Un projet de 196 000€ à 1,45% sans le prêt action logement

Qui ? Un couple non-cadre de moins de 30 ans, sans enfant.
Quoi ? Un projet de construction à Thivars avec Saciel Habitat pour un montant de 196 000€.
Montant du prêt principal : 1,45% sur 25 ans.
Avec un apport de 2% du projet et un Prêt action logement : 40 000€.

 

Estimez votre projet
Photo de Gaëlle Aubrée
écrit parGaëlle Aubrée
Le 11 juillet 2021

Bio: Gaelle Aubrée, travaille depuis plus de 15 ans dans le secteur de l'immobilier sur l'ensemble du territoire Français. C'est en 2017 qu'elle a pris la décision de rejoindre l'équipe de Monemprunt.com en tant que directrice générale adjointe. Son Objectif est de tout faire pour simplifier l'accès au crédit immobilier.

Ces articles pourraient vous intéresser :

  • Construire en bord de mer : comment réussir votre projet immobilier sur le littoral ?

    Image de Couverture article Construire en bord de mer : comment réussir votre projet immobilier sur le littoral ?

    Construire une maison, de nombreux Français en ont envie. Mieux, construire une maison en bord de mer, c’est la solution idéale pour se doter d’une résidence principale ou secondaire à quelques pas de la plage et peut-être même avec vue !

  • Acheter en bord de mer : comment bien investir sur le littoral et à quel prix ?

    Image de Couverture article Acheter en bord de mer : comment bien investir sur le littoral et à quel prix ?

    Acheter en bord de mer, c’est le rêve de nombreux Français. De la petite habitation de pêcheur sur la côte Atlantique en passant par la villa contemporaine sur les côtes méditerranéennes, ou encore la villa néo-basque ou la maison de ville dans une station balnéaire,

  • Construire en Corse

    Image de Couverture article Construire en Corse

    Votre rêve est de construire votre maison en Corse ? Contrairement aux idées reçues, l’île de Beauté n’est pas réservée uniquement qu’aux ménages les plus fortunés. Il faut y composer avec certaines contraintes locales, mais il est tout à fait possible pour un budget modeste de bâtir une maison avec un coût au mètre carré qui ne s’envole pas.

Dans la même catégorie :