Assurance habitation : ce qu’il faut savoir pour souscrire à une offre qui correspond à votre besoin

L’assurance habitation regroupe toutes les formules d’assurance qu’il est possible de choisir pour assurer le lieu dans lequel vous vivez, que vous en soyez locataire, propriétaire occupant ou non. Pour faire face à la diversité des situations, s’adapter à la superficie du logement, à sa localisation ou encore à sa valeur, les options possibles via l’assurance habitation sont très nombreuses. Nous vous aidons à vous y repérer et à comprendre tant le mode de calcul que la nature des options à votre disposition.

Assurance habitation : les obligations et règles à connaître

Avant de détailler les différentes formules d’assurance habitation auxquelles vous pouvez souscrire, il est important de comprendre comment un assureur peut intervenir et quels sont les éléments réellement couverts par les contrats.

D’emblée, clarifions un sujet : l’assurance habitation n’est pas obligatoire pour les propriétaires. Que vous soyez propriétaire occupant ou bailleur, vous n’avez aucune obligation de souscrire à une assurance habitation. Elle est seulement obligatoire lorsque votre logement est situé dans une copropriété. Le contrat doit dans ce cas prévoir à minima l’assurance responsabilité civile. 

Bien que cette assurance ne soit pas obligatoire dans la plupart des cas, elle est fortement recommandée pour que vous n’ayez pas à assumer vous-même les frais en cas de sinistre/dégradation, de votre fait ou non.

Pour les locataires, impossible de se dérober. L’assurance habitation est obligatoire que vous occupiez un logement meublé ou non. Le justificatif d’assurance fait d’ailleurs partie des documents incontournables à fournir au propriétaire bailleur lors de la signature d’un contrat de location. À date anniversaire du bail, ce document peut vous être demandé pour vérifier que vous êtes à jour.

Selon que vous soyez simplement locataire du logement que vous occupez ou au contraire propriétaire, la formule d’assurance habitation à retenir varie.

Assurance habitation pour locataires 

Tout locataire est tenu comme responsable des éventuels dommages qu’il peut causer à un bien immobilier au cours de sa location. Tout dégât occasionné doit faire l’objet d’une réparation. C’est alors que l’assurance devient essentielle. C’est elle qui, avec la garantie risque locatif, vous protège. Cette assurance couvre les dommages qui pourraient intervenir par suite d’un incendie, d’une explosion ou encore d’un dégât des eaux.

Attention : la garantie des risques locatifs n’est pas une assurance permettant de bénéficier d’une prise en charge si des biens matériels sont touchés dans le cadre d’un sinistre. Pour couvrir vos biens, il vous faut une assurance complémentaire. C’est la multirisques habitation. Elle prendra en charge les frais de réparation et remplacement en cas de dégâts sur des meubles, des appareils électroménagers, des objets de valeur ou même des éléments de décoration.

Les contrats sont personnalisables dans les moindres détails : vous pouvez y ajouter des options comme la protection contre le vol, la responsabilité civile scolaire pour vos enfants ou même l’appui d’une assistance à domicile en cas de dommages corporels. Plus le nombre d’options choisies est élevé, et plus votre prime d’assurance augmentera.

Assurance habitation pour propriétaires

Pour les propriétaires, on distingue deux cas de figure : l’assurance habitation des propriétaires occupants et l’assurance habitation des propriétaires non-occupants.

Propriétaire occupant

L'assurance multirisques habitation couvre les sinistres liés aux incendies, explosions, dégâts des eaux, vols, etc. Il s’agit d’une offre complète qui, au-delà d’assurer les sinistres qui peuvent survenir, couvre aussi les biens mobiliers et les objets de valeur. Elle intègre enfin un volet responsabilité civil qui permet de couvrir la réparation des dommages corporels et matériels éventuellement causés à autrui.

Propriétaire non occupant

Si vous louez un logement dont vous êtes propriétaire, vous pouvez souscrire à une assurance spécifique pour ce logement baptisée propriétaire non-occupant (PNO). Il est possible toutefois de se contenter d'assurer sa responsabilité civile seulement, qui interviendra par exemple en cas de défaut d’entretien. La plupart des contrats qui s’adressent aux propriétaires bailleurs arrivent parfois en doublon avec le contrat d’assurance souscrit par le syndic de copropriété de l’immeuble. Cela ne signifie toutefois pas qu’un double remboursement interviendra.

En tant que propriétaire qui n’occupe pas le logement, vous pouvez aussi souscrire à la garantie loyers impayés. Elle vous assure le paiement des loyers même si les locataires n’honorent plus leur quittance.

Comment est calculé le montant de votre prime d’assurance habitation ?

Comme nous venons de le voir, il existe des offres qui s’adaptent à votre situation, que vous soyez locataire ou propriétaire. Mais ce paramètre est loin d’être le seul à entrer en jeu pour calculer le montant de la prime que vous devrez honorer. D’autres éléments sont aussi évalués et peuvent faire varier le tarif de votre assurance habitation de manière plus ou moins forte.

  • L’emplacement de votre logement : certaines villes et parfois même certains arrondissements dans de grandes métropoles peuvent avoir des statistiques de criminalité ou de sinistralité élevées. Si tel est le cas pour votre logement, votre prime sera plus élevée.
  • Le montant des franchises : vous pouvez choisir un contrat avec des niveaux de franchise bas, ce qui signifie une prise en charge maximisée en cas de problème. Mais plus le niveau de franchise est bas… et plus le montant de la prime est élevé ! À vous de trouver le bon équilibre entre la cotisation demandé et le montant que vous devrez avancer en cas de problème au regard de l’épargne dont vous disposez.
  • Le degré de sécurité de votre logement : si vous occupez un appartement situé en étage, sécurisé avec une serrure trois points et une alarme, votre prime sera moins élevée que pour un appartement situé en rez-de-chaussée sans aucun dispositif.
  • La valeur des biens que vous possédez : vous avez la possibilité d’assurer la valeur des biens inclus dans votre logement en choisissant un forfait (par nombre de pièces ou pour le logement en intégralité). Comme pour le niveau de franchise, le fait de choisir une couverture élevée entraîne une augmentation de la prime d’assurance.

Les éventuelles garanties optionnelles que vous souhaitez ajouter à votre contrat ont également une influence sur la prime. Si vous voulez bénéficier d’un conseil 24/24 et 7j/7, d’une assistance juridique ou encore de la mise en relation avec des professionnels en cas de problème, tout ceci a un prix. Cela se ressentira sur votre cotisation.

Découvrez l'offre assurance habitation à ne pas manquer

Photo de Arnaud Guilleux
écrit parArnaud Guilleux
Le 18 octobre 2021

Bio: Arnaud Guilleux, travaille depuis plus de 20 ans dans l’univers bancaire. En 2017, il décide s'associer avec Emmanuel Frattini, lui aussi spécialiste du crédit immobilier pour monter Monemprunt.com. Un service de courtage 100% en ligne.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Dans la même catégorie :