Loi Sapin : les clés pour renégocier votre assurance emprunteur

L’amendement Bourquin inscrit dans la loi Sapin 2 offre la possibilité de résilier annuellement l’assurance emprunteur d’un crédit immobilier. Selon le profil de l’emprunteur et le taux souscrit initialement, ce changement de contrat peut représenter des économies conséquentes. Explications.

Qu’est-ce que la loi Sapin ?

Lorsque l’on parle de loi Sapin, il faut bien différencier la loi Sapin 1, votée en 1993, de la loi Sapin 2 adoptée par le parlement le 8 novembre 2016. Les deux textes visent à renforcer la transparence en matière de procédures publiques et de vie économique. Néanmoins, la loi Sapin 1 réglemente principalement les procédures d’achat d’espaces publicitaires. La loi Sapin 2 va plus loin en poursuivant trois objectifs :

  • renforcer la transparence,
  • moderniser la vie économique,
  • lutter contre la corruption.

L’ambition du gouvernement : porter la législation française au meilleur niveau des standards européens.

tim-evans-88330-unsplash.jpg

Amendement Bourquin : un dispositif décisif de la loi Sapin 2

L’un des dispositifs de la loi Sapin 2 concerne plus particulièrement le secteur immobilier. L’amendement Bourquin offre la possibilité aux acheteurs contractant un prêt, de résilier annuellement leur assurance emprunteur pour souscrire une formule plus avantageuse.

Loin d’être anecdotique, ce nouveau droit entré en vigueur depuis le 1er janvier 2018, peut représenter un gain financier significatif pour l’emprunteur. En effet, avec la baisse des taux des crédits immobiliers, l’assurance associée au prêt prend une part de plus en plus déterminante dans le budget des acquéreurs.

Pour rappel, assurer son prêt immobilier n’est pas obligatoire. Néanmoins, l’organisme prêteur (banque, organisme de crédit…) peut exiger sa souscription, destinée à couvrir les risques d’impayés en cas de décès ou d’invalidité.

Changer d’assurance emprunteur : de belles économies à la clé

Depuis la promulgation de la loi Sapin 2, l’emprunteur peut donc décider de changer l’assurance emprunteur liée à son prêt, simplement en adressant une lettre recommandée à l’assureur. Un courrier à envoyer au minimum 2 mois avant chaque date anniversaire du contrat de prêt. Bonne nouvelle si vous jugez votre assurance trop onéreuse ! Selon la catégorie de l’emprunteur et le taux de l’assurance initialement souscrite, les économies réalisables grâce au changement d’assurance emprunteur peuvent être importantes.

Le montant du gain dépend du profil des particuliers ayant souscrit le crédit immobilier. En effet, les tarifs des assurances emprunteurs varient fortement en fonction de l’âge et de l’état de santé des emprunteurs. Plus ces derniers sont jeunes, plus le potentiel d’économies est élevé.

À titre d’exemple, pour un couple de trentenaires en bonne santé, dans une situation professionnelle stable (CDI idéalement), l’avantage financier peut atteindre près de 20 000 euros, pour un prêt de 250 000 euros souscrit en 2013. La stratégie à adopter pour bien renégocier ? Faire jouer la concurrence ! Si les taux des assurances proposés par les banques s’échelonnent entre 0,27% et 0,50%, les tarifs des organismes spécialisés se révèlent bien plus compétitifs avec des taux de 0,09% à 0,40%. 

A vous de jouer !

Vous pouvez dès à présent valider votre capacité d’emprunt en quelques clics sur notre site pour savoir si votre projet est finançable, et acheter le bien immobilier dont vous rêvez !

Estimez votre projet
Photo de Arnaud Guilleux
écrit parArnaud Guilleux
Le 20 janvier 2019

Bio: Arnaud Guilleux, travaille depuis plus de 20 ans dans l’univers bancaire. En 2017, il décide s'associer avec Emmanuel Frattini, lui aussi spécialiste du crédit immobilier pour monter Monemprunt.com. Un service de courtage 100% en ligne.

Ces articles pourraient vous intéresser :

  • Fonctionnaires : quelle assurance de prêt vous faut-il ?

    Image de Couverture article Fonctionnaires : quelle assurance de prêt vous faut-il ?

    Le statut de fonctionnaire fait partie de ces profils avantagés par les banques au moment d’octroyer un crédit immobilier. Bénéficiant de la sécurité de l’emploi, ils représentent des investissements sûrs pour les organismes de crédit, et cela se répercute sur le montant des contrats d’assurance, mais pas seulement.

  • Les assurances du prêt immobilier

    Image de Couverture article Les assurances du prêt immobilier

    Afin d'obtenir un prêt immobilier, la souscription à une assurance emprunteur est indispensable. Systématiquement demandée, elle comporte plusieurs garanties. Monemprunt.com revient sur certaines garanties principales.

  • Qui paye les dettes après la mort de l'assuré ?

    Image de Couverture article Qui paye les dettes après la mort de l'assuré ?

    À l'épreuve même constituée par le décès d'un proche, s'ajoutent parfois, pour les héritiers, l'obligation de rembourser ses dettes. La situation sera différente selon que le défunt aura ou non souscrit une assurance décès. En tous cas, Elle conditionnera l'attitude des héritiers à l'égard du passif laissé par leur héritage.

Dans la même catégorie :