Vente immobilière : les 3 astuces pour trouver le bon acheteur

Trouver le meilleur acheteur pour son bien immobilier n’est pas une tâche facile. Entre la motivation, le dossier de financement et les clauses suspensives, il est parfois difficile de s’y retrouver. Afin de mettre toutes les chances de votre côté, voici 3 choses à faire pour trouver le meilleur acheteur.

Bien évaluer la motivation des visiteurs dès le premier contact

Certains éléments peuvent dès le premier contact, vous permettre de jauger la motivation des acheteurs qui vous appellent pour visiter votre bien. Par exemple, s’ils souhaitent obtenir un rendez-vous rapidement et s’ils sont conciliants sur les horaires que vous leur proposez, il y a de grandes chances pour qu’ils aient très envie de voir votre bien. Pendant la visite, soyez attentif, un acheteur qui vous pose beaucoup de questions pour se renseigner sur des éléments techniques ou sur la copropriété et un acheteur qui aura toutes les clés en mains pour faire une offre d’achat réfléchie. En effet, vous devez faire attention aux acheteurs qui vous feront une offre d’achat au prix, pour “bloquer” l’appartement ou la maison, tout en continuant de chercher “mieux”. Gardez en tête que l’acheteur ne pourra véritablement plus se rétracter, qu’une fois son délai de rétraction de 10 jours écoulé, délai qui débute qu’à la signature de la promesse de vente. En revanche, en tant que vendeur, vous êtes engagé dès l'acceptation écrite de l’offre d’achat.

N’hésitez pas à lui poser des questions sur l’avancée de ses recherches et s’il est lui même propriétaire, à quel stade de sa vente il en est, car bien souvent, son financement dépendra de sa propre vente. Si vous êtes accompagné par un expert immobilier, c’est lui qui se chargera de lui poser toutes ces questions et de vous informer sur l’acheteur intéressé.

acheteur.PNG

Exiger une lettre de confort de la part de l’acheteur qui vous a remis une offre

Après avoir reçu une ou plusieurs offres d’achat, vous devez étudier avec attention, les dossiers de financement des acheteurs qui se sont positionnés. La difficulté étant de savoir si leurs capacités de financement réelles correspondent bien aux montant des offres reçues.

Pour attester de la solidité de financement d’un acheteur, vous pouvez lui demander de vous fournir une lettre de confort. Ce document est fourni par la banque ou par le courtier qui s’est chargé de traiter la simulation d’emprunt. Attention, cela ne signifie pas que l’acheteur recevra nécessairement son prêt, mais que l’établissement financier est au courant de ses démarches d’achat. Si un acheteur vous remet une offre sans avoir simulé son plan de financement sans avoir en amont sollicité sa banque, vous prenez le risque de le voir se rétracter très rapidement s’il n’obtient pas son prêt. Soyez également attentif aux dossiers de financement qui ne se basent que sur la revente du logement actuel de l’acheteur. Rien ne garantit qu’il le vendra au prix souhaité.

Restez donc attentif à tous ces éléments. Une personne avec un apport personnel plus faible mais avec un plan de financement solide et mature, renforcé par une lettre de confort, peut s’avérer dans certains cas, être plus sûr, qu’une personne qui paiera comptant mais dont la totalité de son financement dépend de la revente d’un logement.

Demander conseil à un professionnel de l'immobilier

La motivation de l’acheteur et la solidité de son plan de financement sont deux conditions indispensables à la bonne réussite de votre vente immobilière. Il est parfois difficile de choisir entre plusieurs dossiers par peur de se tromper ou bien de devoir accepter la première offre au prix alors que l’acheteur ne vous convient pas. Faire appel à un professionnel vous permettra de résoudre ces deux difficultés.

En effet, sa connaissance du marché lui permet de distinguer rapidement les signes qui doivent vous alerter pendant la visite ou après la remise de l’offre. Il pourra vous indiquer quel dossier semble le plus solide et faciliter votre choix. De plus, si vous signez un mandat avec une agence, vous n’êtes pas légalement tenu d’accepter la première offre au prix. Vous pourrez décider de l’acheteur qui vous convient le mieux.

Le coût d’une agence immobilière freine de nombreux propriétaires qui tentent de vendre entre particuliers Il existe désormais un nouveau modèle d’agence immobilière sans commission, comme la startup Hosman, qui propose de prendre en charge 100% de la vente de votre bien pour un tarif fixe et unique, contrairement à une agence classique qui se rémunère en pourcentage sur le prix de vente (en moyenne 4.87%). Ces agences vous permettent de profiter des connaissances d’un expert du marché local et d’outils digitaux performants sans pour autant débourser une somme très élevée.

Mathilde de La Morinière

Profile picture for user Baptiste Blevin
Ecrit par
Le

Partager

Les articles qui pourraient vous intéresser

Arrêt travail et crédit immobilier

L’incapacité temporaire totale de travail, appelée ITT, et l’arrêt de travail sont deux termes souvent confondus. Il y a de quoi se perdre pour qui n’est familier du langage des assurances et des banques !

Courtage immobilier
Vous voulez faire construire votre maison et vous avez envie de réaliser ce projet dans le sud de la France ? Entre paysages de mer et/ou de montagne et un climat plus chaud et ensoleillé, le sud de la France attire de nombreux ménages. De la région PACA au Midi-Pyrénées, de Marseille à Montpellier ou des plages de l’Atlantique aux criques de la Méditerranée, voici comment bien mener ce projet.

Trouvez le meilleur prêt

Essayez, c'est gratuit!

Estimer son prêt immobilier en 3 minutes
3 min
J'estime mon prêt