À quel âge puis-je faire mon premier emprunt immobilier ?

L’achat d’un bien immobilier jeune est un atout financier indéniable pour l’avenir. Plus on emprunte jeune, plus on est propriétaire jeune et plus on est en mesure de valoriser son investissement immobilier. Oui, mais, concrètement, à quel âge a-t-on accès à un crédit immobilier ? Comment obtenir le meilleur prêt alors que l’on vient d’entrer dans la vie active ? C’est ce que vous révèle Monemprunt.com.

L’âge minimum d’un emprunt immobilier en France est 18 ans, oui, mais…

Il suffit d’être majeur pour contracter un emprunt immobilier. C’est ce que dit la loi. Cependant, dans les faits, il peut être compliqué d’obtenir un prêt Habitat à 18 ans. En effet, l’obtention de crédits est tributaire de deux données clés : une stabilité professionnelle et une épargne constituée. Ce sont les premiers points que votre banquier abordera et ce sur quoi il se basera pour vous accorder, ou non, votre prêt immobilier.

age-emprunt.jpg

Stabilité professionnelle, ce qu’il faut savoir

Le CDI est le sésame pour obtenir un prêt, et ce, à tout âge. CDI ou emploi de fonctionnaire : c’est une situation stable, avec une garantie de longue durée, qui est attendue. En cela, une formation solide suivie d’un bon poste, avec une belle possibilité d’évolution de carrière, sera un argument décisif, car la banque regardera vos revenus actuels, mais aussi vos revenus à venir… Et si tout concorde à penser que vous avez d’excellentes perspectives d’évolution, la banque aura tout à gagner à parier sur vous et à vous octroyer votre prêt Habitat.

Âge et crédit immobilier : l’atout de la jeunesse

Chez un jeune emprunteur, le risque de décès, d’invalidité ou de problèmes de santé est plus faible que pour un senior : cet argument sera clé au moment de négocier prêt et assurance ! Le crédit pourra être souscrit sur une plus longue durée, permettant ainsi de diminuer les montants des remboursements mensuels. En tant que primo accédant à la propriété, vous pourrez aussi bénéficier du PTZ (prêt à taux zéro) et de différentes aides (selon les zones géographiques).

Épargne et apport faible : ce n’est pas rédhibitoire !

L’apport couramment demandé est de 10 % de la totalité du financement. Or, il est rare d’avoir déjà de l’épargne en entrant dans la vie active. Si c’est le cas, tant mieux, mais sinon, rien n’est perdu. En effet, l’apport personnel s’analyse au cas par cas et son absence, si vos perspectives professionnelles sont prometteuses, ne sera pas nécessairement un frein. Jeune actif, vous avez d’autres atouts majeurs à jouer pour obtenir les meilleurs taux et le meilleur contrat !

Faites de votre jeunesse un atout pour séduire votre banque

Ce que vous devez savoir en tant que jeune actif, c’est que vous êtes un investissement pour les banques. En effet, la clientèle jeune n’est, le plus souvent, pas encore attachée à une banque. Or, on le sait, même si le comportement des usagers évolue, la fidélité à un établissement reste majoritairement de mise. Ainsi donc, quand une banque accorde un crédit à un jeune emprunteur, elle y gagne puisqu’il restera attaché à elle dans la durée et souscrira, chez elle, à d’autres services : crédit à la consommation, prêt auto, contrats d’assurance, placements financiers… Voilà pourquoi une banque pourra se montrer plus souple sur, par exemple, un apport faible.

Bon à savoir : Les assurances de prêt sont plus favorables aux jeunes emprunteurs, ce qui offre un levier de négociation supplémentaire avec la banque.

maison-jeune.jpg

Acheter un bien immobilier jeune, c’est se constituer un patrimoine

L’achat d’un bien immobilier — maison neuve, logement dans l’ancien, appartement, résidence principale ou résidence secondaire — jeune est un investissement pour l’avenir :

  • Vous ne versez pas de loyer à fonds perdu ;
  • Ce que vous investissez, vous l’investissez pour vous ;
  • Vous devenez propriétaire jeune ;
  • Vous pouvez réinvestir et faire fructifier votre mise de départ.

Estimez dès aujourd’hui le montant de votre emprunt immobilier

Rien de mieux que du concret pour se décider : tel est notre état d’esprit chez Monemprunt.com. Pour cela, nous avons mis en place un outil de simulation de prêt gratuit. Vérifiez votre capacité d’accession à la propriété. En trois minutes, vous aurez déjà les premières réponses à vos questions, et une base de réflexion fiable.

Et ensuite ? Un courtier de Monemprunt.com vous accompagnera dans la réalisation de votre projet d’acquisition immobilière en vous suivant à toutes les étapes de votre prêt : de la constitution des dossiers, à la négociation des taux d’intérêts et des assurances auprès de plusieurs banques, jusqu’à la signature finale.

Profile picture for user Maud Poupa
Ecrit par
Le

Partager

Les articles qui pourraient vous intéresser

Acheter un maison quand on est expatrié
Vous vivez à l’étranger mais vous souhaitez investir dans l’immobilier en France ? Qu’il s’agisse d’acheter un bien qui deviendra ensuite votre logement lors de votre retour dans quelques mois ou années, ou encore de réaliser un placement (investissement locatif), des solutions sont accessibles. Nous faisons le point sur les dispositifs dont vous pouvez profiter pour acheter un bien en France en étant expatrié, en détaillant les conditions particulières à respecter.
Emprunter profession libérale

Quel que soit le métier exercé ou le projet porté, les professions libérales et les auto-entrepreneurs ne sont pas les profils les plus sûrs pour les établissements prêteurs.

Trouvez le meilleur prêt